Les bonnes pratiques pour l’éveil de bébé

Les bonnes pratiques pour l’éveil de bébé
5 (100%) 1 vote

Après la naissance, l’organisme du nouveau-né n’a pas fini de grandir. Lorsqu’il est nourri, porté, lavé, le nouveau-né ne cesse de développer des potentialités, et il s’ouvre de plus en plus au monde extérieur. Compte tenu du fait que le bébé dort durant 16 heures par jour, son cerveau est en pleine expansion et apte à apprendre tout et n’importe quoi. Il pourra continuer à connaître et à prendre conscience du monde qui l’entoure jusqu’à l’âge de 5 ans. Mais, en attendant d’en arriver là, le cerveau du bébé apprend tous les jours. Il est bon d’accompagner cet apprentissage quotidien afin de lui transmettre les bonnes valeurs et les meilleurs réflexes. Cela contribue en quelque sorte à façonner son intellect, son éveil. Plusieurs accessoires ou jouets de puériculture peuvent être utilisés pour l’accompagner. Mais, attention à ne pas en abuser, car le bébé est encore fragile, et il a un rythme assez réduit d’apprentissage.

La stimulation pour favoriser le développement du bébé

La découverte du monde qui l’entoure est une chose fantastique pour le bébé. Tous ses organes sont à l’affût. L’odorat, le goût, le toucher, la vue sont en constante expérimentation des réalités du monde. Et c’est en cela qu’un accompagnement est essentiel pour maintenir une bonne directive de l’apprentissage de son corps.
  • La stimulation par les couleurs

Au fil des mois, le bébé est de plus en plus réceptif aux stimulants. Sa perception des couleurs se précise jour après jour. Au cours des premières semaines, sa couleur principalement captivante est le rouge. À l’âge de 6 mois, sa perception des couleurs évolue, et il distingue différentes couleurs sans plus de précision. Au-delà de 1 an, son apprentissage des couleurs est beaucoup plus précis, et il peut même les nommer. Ainsi, les couleurs ont un rôle prépondérant dans la mise en place des connexions neuronales du bébé. De plus, elles lui permettent de se créer une identité personnelle grâce à la préférence d’une couleur comparativement à une autre.

  • La stimulation par les chansons

La musique est également un moyen d’apprentissage du langage et des capacités cognitives du bébé. Même dans le ventre de sa maman, le bébé réagit à la musique et au son. Selon certaines études effectuées sur le sujet, le rythme  est l’élément stimulant et déclencheur du langage au niveau du cerveau du bébé. Ainsi, un éveil de l’enfant par la musique contribue à développer son potentiel cognitif et créatif.

Quel jouet offrir au bébé ?

Chez l’enfant, jouer fait partie de ces besoins fondamentaux. Il y va de son bien-être et de son développement harmonieux. À partir de 7 mois, le bébé acquiert déjà les réflexes de la motricité. Il peut déjà aller à 4 pattes et s’asseoir sans besoin d’appui sur beau tapis d’éveil ourson. On peut donc aiguiser encore un peu plus ses sens en lui présentant des jouets colorés, ou l’intéresser par des jeux de cache-cache (se cacher le visage avec les mains). Le parent peut aussi créer des situations de jeu avec des objets, lors de la prise de son bain. Votre enfant sera sûrement ravi d’y jouer.

Les implications d’une phase d’éveil de bébé réussie

Un enfant ayant passé la phase d’éveil est beaucoup plus avantagé, car ses connexions neuronales se sont effectuées suivant le bon rythme et avec les outils d’éveil adéquats. Ses capacités seront alors garanties, et il développera plus vite que d’autres enfants des potentialités dont les stimuli (excitants) ont été à l’origine dès la naissance. L’enfant appréhendera plus facilement le monde qui l’entoure grâce à son apprentissage aux jeux ludiques qui lui ont permis de développer ses 5 sens. Il s’agit de l’ouïe, de l’odorat, du toucher, de la vue et du goût.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *